Centre des médias | Événements et campagnes | Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 2017 | Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques dans la Région de la Méditerranée orientale


Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques dans la Région de la Méditerranée orientale

World Antibiotic Awareness Week 2017 - Seek advice from a qualified health care professional before taking antibiotics

La Région OMS de la Méditerranée orientale rejoint la campagne mondiale avec un ensemble d’objectifs, de messages et de matériels de campagne conçus pour répondre au contexte régional. La campagne 2017 offre aux pays de la Région l’occasion de réfléchir sur la façon dont ils peuvent réduire la résistance aux antimicrobiens et de prendre des mesures en ce sens.

Les objectifs de la campagne régionale sont les suivants :

faire en sorte que la lutte contre la résistance aux antimicrobiens reste une question prioritaire pour les décideurs politiques des secteurs de la santé, de l’alimentation, de l’agriculture et de l’élevage dans les pays de la Région ;

souligner l’importance d’un usage responsable des antibiotiques auprès du grand public ;

susciter un changement des comportements en mettant l’accent sur les familles et les jeunes.

Cette année, la campagne se concentrera sur les messages suivants, adressés au grand public.

Les antibiotiques ne doivent être pris que lorsqu’ils ont été prescrits par un médecin.

Les antibiotiques sont des médicaments utilisés uniquement pour traiter les infections d’origine bactérienne.

Les antibiotiques ne peuvent pas traiter toutes les maladies, notamment le simple rhume ou la grippe qui sont provoqués par des virus ne répondant pas aux antibiotiques.

Ne demandez jamais d’antibiotiques quand votre médecin vous a dit que vous n’en avez pas besoin.

N’achetez pas d’antibiotiques en pharmacie sans ordonnance.

Le risque d’infection peut être réduit par l’adoption des règles d’hygiène de base.

Une bonne hygiène limite la transmission des germes et réduit ainsi le risque d’infection. Cela permet de réduire le besoin d’antibiotiques et de ralentir la progression de la résistance aux antibiotiques.

Le Bureau régional de l’OMS pour la Méditerranée orientale ouvrira la semaine avec un événement visant à sensibiliser à ce problème et à encourager les meilleures pratiques auprès du grand public, des décideurs politiques, ainsi qu’auprès des professionnels des secteurs de la santé et de l’agriculture pour éviter l’émergence et la propagation de nouvelles souches résistantes aux antimicrobiens.

Événements organisés dans les pays de la Région

Afghanistan

La Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 2017 sera célébrée le 15 novembre par un événement qui rassemblera les décideurs politiques et les professionnels de santé afin de débattre de la résistance aux antimicrobiens. En outre, des supports médiatiques imprimés et audiovisuels seront diffusés tout au long de la semaine auprès d’audiences ciblées.

Égypte

Le bureau de l’OMS en Égypte organisera, en collaboration avec les hôpitaux de l’Université du Caire, une journée scientifique/un symposium au cours de la semaine.

Le symposium a pour objectif d’éclairer sur la situation actuelle de la résistance aux antimicrobiens et sur la menace qu’elle représente pour les établissements de santé égyptiens. L’événement vise à encourager la recherche via des idées de recherche innovantes et des questions visant à promouvoir les mesures proactives de réduction de la résistance aux antimicrobiens en Égypte. Le secteur de la prévention du ministère de la Santé et de la Population se joindra au symposium en tant que principal partenaire technique. L’invitation sera étendue aux membres des départements de la santé publique, du service clinique et des autres instituts de recherche. Le Doyen de l’école de médecine du Caire, des directeurs d’hôpitaux, des chefs de services cliniques et des médecins des hôpitaux de l’Université du Caire seront au nombre des participants.

Iraq

Les activités organisées en Iraq dans le cadre de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques seront menées par des partenaires de l’initiative « Un monde, une santé » représentant différents secteurs, notamment les ministères de la Santé, de l’Agriculture, de la Défense et de l’Éducation.

Le ministère de la Santé en Iraq accueillera deux conférences sur la résistance aux antimicrobiens : une à l’intention des autorités sanitaires, l’autre à l’intention des professionnels de santé dans le cadre de la campagne de sensibilisation qui durera une semaine. Par ailleurs, les ministères de la Santé et de la Défense organiseront des séances de sensibilisation qui cibleront les médecins, les dentistes et les pharmaciens délivrant des soins primaires, secondaires et tertiaires, ainsi que les syndicats concernés. Le ministère de l’Éducation mettra en place des séances similaires destinées aux étudiants en premier et en second cycle dans l’enseignement supérieur, tandis que le ministère de l’Agriculture organisera des conférences de sensibilisation à l’intention des vétérinaires et des éleveurs.

Des matériels audiovisuels et imprimés, ainsi que des messages sur les réseaux sociaux seront élaborés et porteront à la fois sur la santé humaine et sur la santé animale. Un concours questions-réponses sera organisé pour le grand public.

Jordanie

Durant tout le mois de novembre 2017, y compris pendant la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques, une série de conférences sur la résistance aux antimicrobiens ciblant les prestataires de santé sera organisée dans plusieurs gouvernorats. Des matériels de plaidoyer seront fournis au ministère de la Santé aux fins de leur diffusion auprès de l’ensemble des directions de la santé du pays.

Le grand public sera interpelé au moyen de messages dans les médias, notamment à la radio, à la télévision et sur les réseaux sociaux.

Koweït

La Direction pour la lutte contre les infections du ministère de la Santé du Koweït organisera un séminaire d’une journée le 15 novembre 2017 pour les agents de santé de différentes spécialités. Les objectifs du séminaire sont les suivants :

souligner les menaces que soulève la résistance aux antimicrobiens au Koweït ;

souligner la responsabilité d’organismes multirésistants dans les infections associées aux soins de santé ;

améliorer la lutte contre la résistance aux antimicrobiens dans les établissements de soins de santé.

Les intervenants du séminaire seront des experts de la lutte contre les infections et en microbiologie. Le Dr Karen Nahapetyan du Bureau régional de l’OMS est l’un des intervenants invités pour l’occasion.

Au cours de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 2017, des matériels éducatifs préparés au niveau local, notamment des affiches, des brochures et des dépliants, seront distribués dans les établissements de santé. Trois vidéos tournées localement et des matériels régionaux produits par le Bureau régional seront diffusés sur les chaînes de télévision, à la radio et dans les réseaux internes des hôpitaux.

Libye

Des événements de sensibilisation seront organisés dans le cadre de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques dans trois hôpitaux de Tripoli. Ils ouvriront un mois de surveillance orchestré par les étudiants en médecine et en pharmacie de l’Université de la capitale et visant à mieux connaître les pratiques en matière de prescription, de délivrance et de consommation d’antibiotiques appliquées par les médecins, les pharmaciens et le grand public à Tripoli.

Un symposium sur la résistance aux antimicrobiens organisé le 2 novembre ciblera les représentants concernés du ministère de la Santé et du Conseil national de lutte contre la maladie de Libye, notamment le directeur des autorités sanitaires, le directeur des hôpitaux et les directeurs des départements de pédiatrie et de chirurgie.

Pour suivre la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 2017 en Libye, rendez-vous sur la page Facebook de l’OMS en Libye

Qatar

Le ministère de la Santé publique du Qatar collabore avec la Hamad Medical Corporation et l’Université du Qatar aux fins de la tenue d’un séminaire préalable à un congrès le 6 novembre 2017, intitulé « Une seule approche de santé pour combattre la résistance aux antimicrobiens au Qatar ». Le public visé regroupe des professionnels de la santé humaine et animale, des étudiants en médecine et les facultés de médecine partenaires.

En outre, le ministère de la Santé encouragera les établissements de soins de santé, ainsi que les différents secteurs comme ceux de la santé animale et des affaires environnementales, à mener des campagnes par l’élaboration de matériels de sensibilisation, comme des affiches ou des dépliants. Le public sera interpelé par l’intermédiaire des réseaux sociaux et de matériels de sensibilisation en ligne. Ce ministère prévoit également d’organiser un événement médiatisé à l’intention du grand public.