Centre des médias | Actualités | Journée mondiale de lutte contre la tuberculose : S’unir pour mettre fin à la tuberculose et alléger les souffrances de millions de personnes

Journée mondiale de lutte contre la tuberculose : S’unir pour mettre fin à la tuberculose et alléger les souffrances de millions de personnes

Envoyer Imprimer PDF

L’image nous montre l’affiche de la campagne pour la Journée mondiale de lutte contre la tuberculose 201722 mars 2017, Le Caire – L’OMS appelle à unir les efforts dans le but de mettre fin à la tuberculose qui continue d’affecter des millions de personnes à travers le monde. À l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre la tuberculose, célébrée le 24 mars, l’OMS appelle de nouveau à « s’unir pour mettre fin à la tuberculose » au moyen d’actions visant à lutter contre la stigmatisation, la discrimination et la marginalisation ainsi qu’à dépasser les obstacles empêchant l’accès aux soins de façon à « ne laisser personne de côté ». 

L’OMS continue de classer la tuberculose, avec le VIH, comme l’une des causes principales de mortalité due aux maladies transmissibles. En 2015, plus de 10,4 millions de personnes ont contracté cette maladie et 1,4 million de personnes y ont succombé.

En 2015, on estimait qu’il y avait 749 000 personnes vivant avec la tuberculose dans la Région de la Méditerranée orientale. La mortalité due à cette maladie a connu une baisse significative entre 2000 et 2015, passant de 38 pour 100 000 habitants à 12 pour 100 000 habitants, soit un total d’environ 80 000 décès. Le diagnostic et le traitement des cas résistants constituent seulement 18 % des cas estimés. 

Cette situation nous rappelle brutalement que la tuberculose conserve encore son statut de menace grave pour la santé publique à l’échelle mondiale et dans la Région.

Néanmoins, la Région a fait des progrès dans la lutte contre la tuberculose en atteignant la cible consistant à réduire de moitié la mortalité imputée à la tuberculose entre 1990 et 2015.

« Contre toute attente, les progrès accomplis par la Région dans la lutte contre la tuberculose sont significatifs », souligne le Dr Mahmoud Fikri, Directeur régional de l’OMS pour la Méditerranée orientale. « Cependant, il reste encore des obstacles importants à surmonter. En dépit de la disponibilité des traitements et des moyens de diagnostic à bas coût, plus d’un tiers des cas de tuberculose estimés en 2015 n’ont pas été détectés ou notifiés dans notre Région. Il s’agit d’un défi essentiel pour mettre fin à l’épidémie de tuberculose, car cela entretient la transmission de cette maladie et constitue un risque majeur pour les patients qui ne sont pas diagnostiqués ou traités correctement. »

Les programmes nationaux de lutte contre la maladie, les agents de santé, les donateurs, les militants de la cause et les communautés continuent d’assurer des services de soins contre la tuberculose malgré les situations d’urgence qui sévissent actuellement dans la Région. 

La Journée mondiale de lutte contre la tuberculose constitue un appel de ralliement pour unir les efforts, rassembler les ressources, planifier correctement et accomplir une avancée collective afin de mettre un terme aux souffrances des millions de personnes frappées par cette maladie. Ne ménager aucun effort conformément au programme de développement durable qui soutient que le principe de ne laisser personne de côté est essentiel pour transformer l’état de faits actuels et améliorer les vies des personnes. 

« Répondre aux besoins de santé des personnes démunies, marginalisées, de celles que le système de santé a du mal à atteindre reviendra à améliorer l’accès aux services de santé pour tous dans la Région » répète le Dr Fikri. « Ceci est essentiel afin d’atteindre la cible visant à mettre fin à la tuberculose dans le cadre des Objectifs de développement durable des Nations Unies et de la Stratégie de l’OMS pour mettre fin à la tuberculose », ajoute-t-il.

Pour plus d’informations :

Journée mondiale de lutte contre la tuberculose 2017

Eat healthy in Ramadan