Centre des médias | Actualités | Préoccupation de l'Organisation mondiale de la Santé au sujet de la situation d’urgence dans la Bande de Gaza

Préoccupation de l'Organisation mondiale de la Santé au sujet de la situation d’urgence dans la Bande de Gaza

Envoyer Imprimer PDF

Carte de la Cisjordanie et de la bande de Gaza17 novembre 2012 — L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) est profondément préoccupée par l’aggravation de la situation dans la bande de Gaza et en Israël et son impact sur la santé et la vie des populations civiles vivant dans cette zone.

En date du samedi 17 novembre, le ministère de la Santé à Gaza a fait savoir que 38 personnes avaient été tuées : 27 adultes dont deux femmes, et 11 enfants de moins de 18 ans. La mort de trois personnes en Israël a également été notifiée. À Gaza, 382 personnes ont été blessées : 245 adultes dont 76 femmes, et 137 enfants.  Beaucoup de blessés ont été hospitalisés avec des brûlures sévères, des traumatismes dus à des chutes du haut d'un immeuble et des traumatismes crâniens.  Les autorités sanitaires de Gaza ont mis en place une salle opérationnelle pour le secteur de la santé et ont déclaré une situation d’urgence dans tous les hôpitaux pour faire face au nombre de patients.

Dernières mises à jour

Avant le début des hostilités, les établissements de santé étaient fortement surchargés principalement du fait du siège de Gaza. On observe un manque d’investissement dans la formation, le matériel et les infrastructures, une mauvaise maintenance du matériel médical et des interruptions fréquentes de l’approvisionnement en électricité. Le ministère de la Santé à Gaza rencontre également des pénuries critiques de médicaments et de consommables, les stocks de 192 médicaments (40 % de la liste des médicaments essentiels) et de 586 consommables médicaux (65 % de la liste essentielle) étant épuisés. De nombreux médicaments dont les stocks sont épuisés peuvent sauver des vies.

En conséquence, les hôpitaux de Gaza doivent maintenant faire face à un nombre croissant de blessés alors que les fournitures médicales font gravement défaut. Le ministère de la Santé a repoussé toutes les opérations chirurgicales électives du fait de la situation d’urgence et des pénuries de produits anesthésiques. Les cas non urgents ont été transférés aux hôpitaux des ONG et le personnel de santé a été prié de se présenter dans les établissements de santé les plus proches pour assurer des services prolongés.

L’OMS travaille avec le ministère de la Santé, l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA) et les partenaires de santé pour essayer de garantir la fourniture de médicaments essentiels et de consommables médicaux aux établissements de santé là où ils sont le plus nécessaire. L’UNRWA administre 21 centres de soins de santé primaires pour 1,2 million de réfugiés à Gaza et prépare une assistance d’urgence pour les réfugiés. L’OMS continuera à surveiller la situation sanitaire dans son ensemble avec l’objectif de fournir un appui au fonctionnement du système de santé en cette période de besoin critique.

L'OMS appelle la communauté internationale et régionale à apporter un soutien financier urgent pour fournir des médicaments essentiels afin de couvrir les pénuries préexistantes, ainsi que pour pourvoir aux fournitures d'urgence en vue de traiter les blessés et les malades chroniques. L’OMS a besoin de 10 millions de dollars pour couvrir tous les médicaments et fournitures médicales pendant trois mois. Elle collaborera avec les donateurs pour veiller à ce que tout don corresponde aux besoins de Gaza et soit conforme aux lignes directrices pour les dons de médicaments, approuvées par l’OMS et divers partenaires internationaux.

Dernère mise à jour : 19 novembre 2012

Liens connexes

Principes directeurs de l'OMS applicables aux dons de médicaments [pdf 72kb]

Pour davantage d'informations, veuillez contacter  : Opérations d'urgence et action humanitaire, Bureau régional OMS de la Méditerranée orientale

Tony Laurance, Représentant de l'OMS, Bureau OMS de pays dans le territoire palestinien occupé

Eat healthy in Ramadan