Centre des médias | Actualités | Journée mondiale de la Santé 2018 : La couverture sanitaire universelle : pour tous et partout

Journée mondiale de la Santé 2018 : La couverture sanitaire universelle : pour tous et partout

Envoyer Imprimer PDF

English-JPG-HFA-Logo_preview_jpegMars 2018 – Cette année, le thème de la Journée mondiale de la Santé est « La couverture sanitaire universelle : pour tous et partout », avec pour slogan « La santé pour tous ».

L’accès à la couverture sanitaire universelle (CSU) permet d’éviter que les individus soient acculés à la pauvreté parce qu’ils sont contraints de payer pour leurs soins de santé. Sans elle, les vies et le bien-être de millions de personnes et de communautés dans le monde sont négativement impactés, particulièrement dans les pays à faible revenu. Elle augmente les chances des individus de travailler et de gagner leur vie, ainsi que celles des enfants de réaliser tout leur potentiel scolaire. Elle constitue la base du développement économique sur le long terme.

L’OMS repose sur le principe que toute personne a le droit de jouir du meilleur état de santé possible.  En dépit de cela, près de 100 millions de personnes continuent d’être acculées à un état de pauvreté extrême, contraintes de survivre avec 1,90 dollar US par jour voire moins, parce qu’elles doivent payer leurs soins de santé de leur propre poche. 

Dans la Région de la Méditerranée orientale, 40 % des dépenses de santé sont à la charge directe des particuliers, et les personnes à faible revenu et sans protection sociale sont les plus durement touchées. Près de 55,5 millions de personnes rencontrent des difficultés financières suite aux paiements directs dans la Région, et environ 7,7 millions sont acculées à la misère du fait de ces paiements. Dans certains pays de la Région, les paiements directs liés aux services de santé représentent plus de 70 % des dépenses de santé totales à l’échelle nationale.  

« La couverture sanitaire universelle constitue un droit fondamental de tout être humain », a déclaré le Docteur Jaouad Mahjour, Directeur régional par intérim de l’Organisation mondiale de la Santé pour la Méditerranée orientale. « Garantir le droit à la santé pour tous et la couverture sanitaire universelle sont les deux faces d’une même pièce, et le moteur de l’action de l’OMS depuis sa création. La Journée mondiale de la Santé de cette année coïncide avec deux événements particuliers : le soixante-dixième anniversaire de la création de l’OMS et le quarantième anniversaire de la Déclaration d’Alma-Ata sur les soins de santé primaires. »

La Journée mondiale de la Santé 2018 permet de rappeler aux pays les engagements qu’ils ont pris en adoptant les Objectifs de développement durable, ainsi que le fait qu’ils ont assuré qu’ils prendraient des mesures concrètes en vue de réaliser le programme de la santé pour tous.

La couverture sanitaire universelle implique que tous les individus et toutes les communautés bénéficient des services de soins de santé dont ils ont besoin sans pâtir de la charge financière. Elle permet à chacun d’accéder à des services de santé prenant en charge les causes de maladie et de décès les plus importantes, et elle garantit que la qualité de ces services est suffisante pour améliorer la santé des populations qui en bénéficient. 

« La couverture sanitaire universelle signifie également assurer l’accès à des soins de santé essentiels et à la protection financière », a ajouté le Dr Mahjour. Ceci permet non seulement d’améliorer la santé des personnes et leur espérance de vie, mais aussi de protéger les pays des épidémies, de réduire la pauvreté ainsi que le risque de famine, de créer des emplois, de favoriser la croissance économique et de renforcer l’égalité homme-femme.  

À l’occasion de la Journée mondiale de la Santé 2018, et dans le cadre d’autres célébrations régionales, le Bureau régional de l’OMS pour la Méditerranée orientale accueillera le 4 avril une table ronde qui portera sur la couverture sanitaire universelle et se concentrera sur les populations vulnérables et les réfugiés. Elle sera constituée d’experts et de responsables en santé publique de haut niveau venus de la région ou du monde entier. Ceux-ci échangeront sur les expériences réussies à l’échelle régionale et mondiale, et se concentreront sur la protection financière, la couverture de la population et des services. Ils insisteront également sur la nécessité de partenariats privés et avec la société civile. 

« La couverture sanitaire universelle revêt une importance particulière pour les populations des pays qui ont des situations d’urgence aiguës et prolongées. Ceci est malheureusement le cas dans notre Région, puisqu’au niveau mondial, la moitié des personnes déplacées internes vivent dans des pays de la Région, et que plus de 60 % des réfugiés et des migrants en sont originaires. À ce titre, nous mettons spécialement l’accent sur la couverture sanitaire universelle pour les réfugiés et les migrants », explique le Dr Zafar Mirza, Directeur du Développement des systèmes de santé au Bureau régional de l’OMS pour la Méditerranée orientale. 

La Journée mondiale de la Santé est l’occasion de mettre en lumière la nécessité de la couverture sanitaire universelle ainsi que les résultats positifs engendrés pour la santé. À cette occasion, l’OMS réaffirme son engagement à promouvoir la santé pour tous, sans discrimination, afin de garantir que personne, où que ce soit, ne soit laissé pour compte. 

Liens connexes

Journée mondiale de la Santé 2018 – La couverture sanitaire universelle : pour tous et partout

Follow the live stream on 4 April of a media panel discussion on #HealthForAll at 11:00 am


Eat healthy in Ramadan