Centre des médias | Actualités | Réunion ministérielle OMS/Banque mondiale sur les meilleures pratiques pour progresser vers la couverture sanitaire universelle, 21 février 2013

Réunion ministérielle OMS/Banque mondiale sur les meilleures pratiques pour progresser vers la couverture sanitaire universelle, 21 février 2013

Envoyer Imprimer PDF

Margaret Chan, Directeur général de l'OMS« Je considère que la couverture sanitaire universelle est véritablement le concept le plus puissant dans l’offre de santé publique. Elle est ouverte à tous, et vise à rassembler et à fournir tous les services de manière globale et intégrée, sur la base des soins de santé primaires. » Dr Margaret Chan, Directeur général de l’OMS21 février 2013, Genève – Cette semaine, les hauts responsables des ministères de la Santé et des Finances de 27 pays ont participé, avec les autres parties prenantes de la santé et du développement, à la réunion qui s'est déroulée sur deux jours à Genève pour discuter de la manière dont les pays peuvent progresser vers la couverture sanitaire universelle. Cette réunion, organisée conjointement par l’OMS et la Banque mondiale, a eu lieu seulement quelques semaines après l'adoption par l’Assemblée générale des Nations Unies d'une résolution en faveur de la couverture sanitaire universelle.

L’importance du développement des personnels de santé, de la prestation de services, des systèmes d'information sanitaire, de la gouvernance et du financement pour progresser vers la couverture sanitaire universelle et respecter les engagements visant à fournir des services de santé efficaces et de qualité : tel était le thème de la table ronde présidée par le Dr Ala Alwan, Directeur régional de l’OMS pour la Méditerranée orientale, et animée par le Dr Suwit Wibulpolprasert, Conseiller principal au ministère de la Santé de Thaïlande.

Au cours de cette réunion, le Ministre de la Santé du Maroc a fait part de l’expérience de son pays au sujet du Régime d’assistance médicale (RAMED), régime de couverture médicale fondé sur les principes de solidarité nationale et d'aide sociale aux populations défavorisées sur le plan économique et vulnérables. Le RAMED dispose d’un fonds public destiné à assurer la gratuité des services de santé aux personnes démunies. Il a fait l’objet d’une expérience pilote en 2008 et, depuis 2011, il s’étend progressivement à l’ensemble du pays. Une fois généralisé, le RAMED devrait couvrir 8,5 millions de personnes, soit près de 28 % de la population marocaine.

Liens connexes

Plus d'informations sur la réunion ministérielle

En savoir davantage sur la couverture sanitaire universelle

Discours du Directeur général sur la couverture sanitaire universelle

Eat healthy in Ramadan