la Semaine de la vaccination 2011

Imprimer PDF

Malgré le succès et les progrès remarquables rencontrés en matière de vaccination, les maladies à prévention vaccinale contribuent de 20 % à 25 % aux décès des enfants de moins de cinq ans, qui sont actuellement estimés à 1,276 million dans la Région de la Méditerranée orientale. La vaccination par les nouveaux vaccins disponibles permet d’éviter beaucoup de décès d’enfants dus aux infections par le pneumocoque et à la diarrhée à rotavirus. L’introduction de ces vaccins dans les programmes de vaccination nationaux  nécessiterait un engagement  technique et financier supplémentaire de la part  des pays et des donateurs. De plus, la Région continue à faire face à d’important défis dont la poliomyélite en l’Afghanistan et au Pakistan, l’élimination de la rougeole, du  tétanos maternel et  néonatal ainsi que le nombre d’enfants non vaccinés estimé à 2,2 millions en 2009.

Des déterminants structurels 

 

Des études récentes ont démontré que les déterminants structurels et les conditions quotidiennes qui expliquent la non-vaccination d’enfants, sont liés essentiellement aux attitudes et aux connaissances parentales tels que les bénéfices et les menaces perçus, les pressions des groupes en faveur ou contre la vaccination, la communication et les informations telles les rumeurs et les renseignements erronés, le système de vaccination tel l’action des agents de santé ; et les caractéristiques familiales, comme par exemple le niveau de scolarité, la taille de la famille , le revenu, et l’emploi.

Les Semaines mondiales de la vaccination

 

Ainsi, en réaction aux opportunités remarquables et aux défis immenses, le Bureau régional de l’OMS pour la Méditerranée orientale et les partenaires ont  lancé la deuxième Semaine de la vaccination dans la Région de la Méditerranée orientale pendant la semaine du 24 au 30 avril 2011. Cette dernière coïncidera avec l’inauguration de la Semaine de la vaccination dans les  Régions de l’Afrique, du Pacifique occidental et des Amériques, et la Semaine européenne de la vaccination. La Semaine de la vaccination est une initiative annuelle au niveau régional pour célébrer et promouvoir la vaccination à travers des activités de plaidoyer, de communication et d’éducation. Ces activités nécessitent une collaboration entre divers secteurs ­ privé, non gouvernemental et gouvernemental ­  tels l’éducation, la jeunesse, les sports, la police et la culture.

Vaccination dans le monde : vision et stratégie

 

Les buts et les objectifs de cette initiative correspondent au slogan régional adopté en 2005 : « Plus aucun décès d’enfant dû aux maladies évitables par la vaccination ». Il en va de même pour ceux énoncés dans la Stratégie GIVS (la vaccination dans le monde : vision et stratégie) qui appellent  les pays à améliorer la communication et la diffusion des informations ; à assurer un financement convenable et durable aux programmes nationaux d’immunisations ; à définir et reconnaître les rôles, les fonctions et les responsabilités des partenaires ; à adopter un ensemble de solutions et d’approches innovantes pour protéger toutes les personnes menacées par les maladies évitables par la vaccination.

Le lancement de la première Semaine de la vaccination témoigne de la participation sans précédent de tous les pays de la Région. Le succès de cette Semaine est en grande partie attribué à sa souplesse puisque les pays définissent leurs propres objectifs en fonction des priorités et des indices et décident des activités principales qui seront mises en œuvre. Le Bureau régional de l’OMS prévoit un engagement et un leadership des pays similaire à celui de 2011 avec la participation des principaux partenaires tels l’UNICEF, les organisations non gouvernementales, les médias et le secteur privé.

Lire aussi

Message du Directeur régional

Documents techniques

La Semaine de la vaccination 2011

Statistiques

En 2010, dans la Région de la Méditerranée orientale :

Couverture du vaccin antidiphtérique, antitétanique et anticoquelucheux (DTC3) : 87 %

Couverture du vaccin contenant une valence rougeole (MCV1) : 85 %

Nombre de cas de rougeole signalés : 10 072

Couverture vaccinale dans la Région de la Méditerranée orientale (en anglais)