Santé mentale et toxicomanies | Actualités | Séminaire-atelier de formation en Somalie sur le guide d’intervention du programme Combler les lacunes en santé mentale

Séminaire-atelier de formation en Somalie sur le guide d’intervention du programme Combler les lacunes en santé mentale

Imprimer PDF

Participants au séminaire-atelier sur le guide d'intervention pour combler les lacunes en santé mentaleParticipants au séminaire-atelier sur le guide d'intervention pour combler les lacunes en santé mentaleLes évaluations des systèmes de santé mentale, menées à partir de 2005 à l’aide de l'instrument OMS d’évaluation des systèmes de santé mentale (IESM) et des questionnaires ATLAS, ont permis d’identifier des lacunes dans tous les domaines : au niveau des politiques, de la législation, des ressources financières et humaines, de la prestation de services, de la recherche et de l’évaluation. Ces lacunes se traduisent par un déficit de traitement dans les pays à revenu faible ou intermédiaire, où 74 % à 86 % des personnes atteintes ne sont pas traitées. L’OMS a lancé le programme d’action mondial Combler les lacunes en santé mentale (mhGAP) en 2008 pour répondre aux besoins dans les services. Le guide d’intervention GI-mhGAP a été conçu en 2010 afin de fournir des algorithmes fondés sur des bases factuelles pour le diagnostic et le traitement d’un certain nombre de problèmes de santé mentale prioritaires.

En collaboration avec le Bureau régional, le bureau de pays OMS en Éthiopie et le ministère de la Santé en Somalie, le bureau de pays OMS en Somalie a organisé un séminaire-atelier de formation sur le guide d’intervention du programme mhGAP à Addis-Abeba (Éthiopie), du 30 juillet au 4 août 2012. Les objectifs de cette formation étaient les suivants :

  • faire connaître aux participants le guide d'intervention et le guide du facilitateur ;
  • leur fournir les bases nécessaires à la préparation d'une session de formation sur le guide d'intervention ;
  • présenter aux participants les différentes méthodes d'enseignement et de formation pour les non-spécialistes ;
  • leur donner l'occasion de mettre en pratique leurs compétences pour ce qui est de former des non-spécialistes à l’utilisation du guide d'intervention ;
  • identifier des superviseurs potentiels parmi les participants.

Un premier séminaire-atelier avait eu lieu à Nairobi, en avril 2012, en présence de hauts responsables somaliens représentant le ministère de la Santé, les instituts professionnels et les dispensateurs de soins de santé, et ce en vue d’adapter au contexte somalien le matériel de formation du programme Combler les lacunes en santé mentale et le guide d’intervention.

Ce séminaire-atelier s'est tenu en Éthiopie à l’intention de dix-huit professionnels de la santé mentale (médecins, personnel infirmier en milieu psychiatrique, responsables de la santé mentale), enseignants en faculté de médecine ou en école d'infirmières, responsables de la santé publique et superviseurs des soins de santé primaires. Les évaluations avant et après la formation et le retour d’informations structuré sur chaque session ont montré une nette amélioration des connaissances et compétences des participants pour ce qui est de dispenser, dans leur région respective, une formation à des non-spécialistes lors de la prochaine phase de la mise en œuvre du programme Combler les lacunes en santé mentale en Somalie.

Statistiques

Dans la Région de la Méditerranée orientale :

les troubles mentaux et neurologiques sont responsables de 12 % de l'ensemble des années de vie corrigées de l'incapacité perdues du fait de la maladie ou du traumatisme

les troubles de la santé mentale sont à l'origine de 27 % des années vécues avec une incapacité

les toxicomanies représentent une perte de 4 années de vie corrigées de l'incapacité (pour 1 000 personnes)

les toxicomanies causent 9 décès sur 100 000 personnes

la consommation totale d'alcool par adulte (dès 15 ans) et par an est faible (0,65 litre alors que la moyenne mondiale est de 6,13 litres)