Santé mentale et toxicomanies | À propos du programme

À propos du programme

Imprimer PDF

Jeune homme souriant assis sur les marches d'un escalierLe programme Santé mentale et toxicomanies collabore avec le secteur de la santé et d’autres secteurs connexes pour renforcer leurs capacités d’action face aux troubles mentaux, neurologiques et liés à l’utilisation de substances psychoactives. Ce programme s’appuie sur des données probantes et des plans réalisables pour promouvoir la santé mentale, prévenir et soigner ces types de pathologies, permettre la réadaptation des personnes qui en souffrent, et ce dans le respect des droits humains et de la protection sociale. Il est nécessaire d’atteindre le plus haut niveau de santé mentale afin d’améliorer le capital social, humain et matériel, et d’assurer un développement optimal dans les pays.

Le programme a défini les buts et objectifs suivants :

  • renforcer la volonté et l’engagement politique ;
  • intégrer les services de santé mentale aux soins de santé primaires ;
  • intensifier les services de santé mentale de niveaux secondaire et tertiaire ;
  • identifier les personnes vulnérables et leur donner la priorité ;
  • améliorer les connaissances de la population sur la santé mentale et les toxicomanies et accorder une place importante aux programmes en la matière ;
  • mettre en place des systèmes de recueil d’informations et de données et promouvoir la recherche pour enrichir la base de connaissances.

Statistiques

Dans la Région de la Méditerranée orientale :

les troubles mentaux et neurologiques sont responsables de 12 % de l'ensemble des années de vie corrigées de l'incapacité perdues du fait de la maladie ou du traumatisme

les troubles de la santé mentale sont à l'origine de 27 % des années vécues avec une incapacité

les toxicomanies représentent une perte de 4 années de vie corrigées de l'incapacité (pour 1 000 personnes)

les toxicomanies causent 9 décès sur 100 000 personnes

la consommation totale d'alcool par adulte (dès 15 ans) et par an est faible (0,65 litre alors que la moyenne mondiale est de 6,13 litres)