Centre des médias | Actualités | Semaine mondiale de la vaccination 2017 : Les vaccins, ça marche (#VaccineWork)

Semaine mondiale de la vaccination 2017 : Les vaccins, ça marche (#VaccineWork)

Envoyer Imprimer PDF

Avril 2017, Le Caire – À l’occasion de la Semaine mondiale de la vaccination, célébrée chaque année entre le 24 et le 30 avril, l’OMS souligne l’importance vitale de la vaccination en tant qu’intervention préventive ayant le meilleur rapport coût-efficacité en santé publique. Avec le slogan « Les vaccins, ça marche », la Semaine mondiale de la vaccination 2017 appelle les gouvernements et toutes les parties prenantes à garantir un engagement fort des pays en faveur de la vaccination comme priorité, à exiger que la vaccination devienne un droit et une responsabilité, et à étendre les bénéfices de la vaccination de façon équitable à toutes les personnes.

Elle met également l’accent sur les progrès réalisés ces dernières années dans l’introduction de nouveaux vaccins et dans l’augmentation de la couverture vaccinale. Elle présente aussi les défis auxquels sont confrontés de nombreux pays qui essaient de combler les lacunes en matière de vaccination afin d’atteindre les cibles de vaccination mondiales d’ici 2020.

La vaccination permet d’éviter environ 3 millions de décès par an. Pour autant, 1,5 million de vies supplémentaires pourraient être sauvées si la couverture vaccinale mondiale était augmentée. Le Plan d’action mondial pour les vaccins, approuvé par les 194 États Membres de l’OMS au cours de l’Assemblée mondiale de la Santé en mai 2012, ainsi que le Plan d’action de la Méditerranée régionale pour les vaccins, approuvé par le Comité régional OMS de la Méditerranée orientale en 2015, fournissent un cadre visant à prévenir des millions de décès d’ici 2020, en garantissant un accès plus équitable aux vaccins existants pour les populations de toutes les communautés.

Malgré les progrès réalisés en matière de couverture vaccinale dans la Région de la Méditerranée orientale, les cibles de vaccination restent à la traîne. « Dans la Région, 3,8 millions d’enfants de moins d’un an, et près d’un enfant sur cinq n’a pas reçu la troisième dose des vaccins contenant les valences diphtérie-tétanos-coqueluche (DTC3), selon des estimations de l’OMS et de l’UNICEF », a déclaré le Dr Mahmoud Fikri, Directeur régional de l’OMS pour la Méditerranée orientale.

De nombreuses occasions d’atteindre les enfants non vaccinés et de combler les lacunes en matière de vaccination continuent d’être manquées chaque jour dans la Région du fait de la situation qui prévaut dans de nombreux pays. « Il est regrettable que les progrès réalisés dans la Région OMS de la Méditerranée orientale soient entravés du fait de l’instabilité et de l’insécurité sévissant dans près d’un tiers des pays de la Région », a fait remarquer le Dr Fikri. « Néanmoins, les vaccins atteignent les populations vulnérables grâce aux efforts déployés par ceux qui, comme les organisations non gouvernementales et les organisations de la société civile, œuvrent à prévenir la maladie et la mortalité », a-t-il. ajouté.

Afin d’améliorer la couverture vaccinale, l’OMS appelle les pays à atteindre davantage d’enfants qui n’ont pas pu être vaccinés par les systèmes de prestations de routine, plus particulièrement ceux vivant dans les pays, les districts ou les régions où moins de 80 % d’entre eux reçoivent des vaccins, ou ceux vivant dans les pays touchés par des conflits et des situations d’urgence.

La vaccination est la voie à emprunter en vue de la réalisation des objectifs de développement durable et de la sécurité sanitaire mondiale. Investir dans la vaccination offre de nombreux bénéfices pour la santé tout comme pour l’économie. L’OMS exhorte les États Membres à investir dans les programmes de vaccination, conformément au Plan d’action mondial pour les vaccins et au plan d’action régional, étant donné que, selon les estimations, un dollar dépensé pour la vaccination rapporte un retour sur investissement de 16 fois son prix d’origine, ce qui prouve une fois encore que les programmes de vaccination constituent l’une des interventions de santé publique ayant le meilleur rapport coût-efficacité.

« Je souhaiterais saisir cette occasion pour encourager les communautés à exiger la vaccination en tant que droit, et les partenaires à soutenir les programmes de vaccination pour lesquels un appui extérieur est requis par les gouvernements. En effet, tout un chacun devrait bénéficier d’un accès à des vaccins efficaces.», a déclaré le Dr Fikri.

Message du Dr Mahmoud Fikri Directeur régional de l'OMS pour la Méditerranée orientale à l’occasion de la semaine de la vaccination 2017 dans la Région de la Méditerranée orientale

Pour plus d’informations :

Service des Médias et de la Communication (MAC)
Mona Yassin, Chargée de communication
Tél. : +201006019284
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Service Maladies évitables par la vaccination et vaccins
Dr Irtaza Chaudahri, Fonctionnaire technique
Tél. : +201225604046
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Eat healthy in Ramadan