Centre des médias | Actualités | Journée mondiale contre l'hépatite axée sur la prévention des hépatites B et C en Égypte

Journée mondiale contre l'hépatite axée sur la prévention des hépatites B et C en Égypte

Envoyer Imprimer PDF

Prévenir l'hépatite: faire le dépistage, demander le traitementLe Caire (Égypte), 23 juillet 2015 - Le Bureau régional de l'OMS pour la Méditerranée orientale organisera un événement, le 28 juillet 2015, au Caire (Égypte), à l'occasion de la Journée mondiale contre l'hépatite. Cette année, le thème régional de la Journée mondiale contre l’hépatite est le suivant : « Prévenir les hépatites B et C ». L'objectif est de sensibiliser les responsables politiques et le public et de susciter une action autour de la nécessité de prévenir les hépatites B et C.

L'hépatite virale est un problème mondial de santé qui touche des centaines de millions de personnes dans le monde. On estime que chaque année, 1,45 million de personnes meurent de tous les types d'hépatite virale, et principalement de maladies du foie ou de cancers causés par ces infections. On assiste chaque jour à de nouvelles infections en raison du manque d'accès aux informations et aux services en matière de prévention et de traitement. Parmi ces cas de nouvelles infections, de nombreuses personnes ne savent pas qu'elles sont atteintes jusqu'à ce qu’elles soient diagnostiquées et peuvent potentiellement contaminer d'autres personnes. Cette année, l'OMS et ses partenaires invitent instamment les responsables politiques, les agents de santé et le grand public à agir immédiatement pour la prévention des infections et des décès dus à l’hépatite.  

La Région de la Méditerranée orientale présente l'un des taux les plus élevés d'hépatite virale dans le monde. Environ 17 millions de personnes dans la Région souffrent d’une infection chronique par le virus de l'hépatite C. Chaque année, environ 4,3 millions de personnes sont infectées par le virus de l'hépatite B et 800 000 par le virus de l'hépatite C. 

Dans la Région, la prévalence de l'hépatite virale varie chez les adultes. Elle est en effet de 0,5 % en République islamique d'Iran ; 3,2 % en Iraq et 1,5 % en Arabie saoudite. Les deux pays qui ont la plus forte charge d'hépatite C sont le Pakistan (6,7 %) et l'Égypte (7 %), et la prévalence est plus élevée chez les utilisateurs de drogues injectables.

L'Égypte a été choisie pour accueillir la Journée mondiale contre l'hépatite 2015 car le pays a démontré un haut niveau d'engagement en s’attaquant à l'hépatite de manière globale dans son plan d'action 2014-2018 pour la prévention, les soins et le traitement. 

Le ministère de la Santé a créé 32 centres spécialisés et introduit un nouveau médicament contre l'hépatite C l'année dernière. Il s'agit du premier médicament antiviral à action directe hautement efficace et approuvé pour le traitement contre l'hépatite C dans tout le pays. Ce médicament est plus sûr que les médicaments précédents et il a été démontré qu'il guérit plus de 90 % des personnes qui effectuent le traitement complet, en combinaison avec d'autres drogues. Pour la première fois dans le monde, des patients égyptiens ont pu avoir accès au médicament pour un montant de 900 dollars US, soit 1 % du prix international. Jusqu'à présent, 128 000 personnes ont commencé le nouveau traitement.

« L’hépatite virale est depuis longtemps négligée ; et pourtant, les hépatites B et C sont évitables. En effet, on peut contrôler l'hépatite B et on peut guérir l’hépatite C. Des personnes souffrent et d’autres meurent inutilement. Il faut mettre un terme à ces souffrances et pertes en vies humaines » a déclaré le Dr Ala Alwan, Directeur régional de l'OMS.

Afin de renforcer la prévention de l'hépatite C, l'OMS a fourni un soutien à l'Égypte dans le cadre de l'élaboration des normes de sécurité transfusionnelle. L'Organisation a également choisi l'Égypte parmi les trois pays pilotes pour la nouvelle initiative mondiale en faveur de la sécurité des injections qui vise à réduire les injections superflues et faciliter la transition à l'utilisation exclusive de seringues jetables. Cette initiative sera lancée lors de la célébration de la Journée mondiale contre l'hépatite au Bureau régional de l'OMS, au Caire.  ‎ 

Pour la toute première fois, l'OMS élabore une stratégie mondiale pour la riposte du secteur de la santé contre l'hépatite qui entraînera un engagement politique accru et jettera les bases d’une action mondiale concertée pour éliminer l'hépatite d'ici 2030.

« Nous invitons instamment les pays à tirer parti des nouvelles opportunités et de l'élan mondial croissant afin d'élaborer et de mettre en œuvre une riposte solide à l'hépatite. L'OMS maintient son engagement à aider les pays à atteindre les cibles ambitieuses de la stratégie mondiale en matière de prévention et de traitement, cibles qui sont également inscrites dans la couverture sanitaire universelle » a indiqué le Dr Ala Alwan.

Liens connexes

L’OMS recommande l’adoption de mesures d’urgence contre l’hépatite

Prévenir l'hépatite, agir maintenant

Eat healthy in Ramadan