Centre des médias | Actualités | Journée mondiale du sida 2017 : Le VIH peut être traité. Faites un test de dépistage.


Journée mondiale du sida 2017 : Le VIH peut être traité. Faites un test de dépistage.

Envoyer Imprimer PDF

Test_for_HIV_poster30 novembre 2017 - La Journée mondiale du sida 2017 a pour objectif de plaider en faveur du dépistage du VIH dans le but d’encourager le grand public à se faire dépister, d’inviter instamment les personnes vivant avec le VIH à prendre conscience de leur infection et donc à se faire traiter, de soutenir les efforts des pays pour accroître la demande et de promouvoir les différentes approches du dépistage du VIH recommandées par l’OMS.

Le slogan de la Journée mondiale du sida est le suivant : Le VIH peut être traité. Faites un test de dépistage. Dans la Région de la Méditerranée orientale, cette journée est marquée cette année par les progrès accomplis en vue de mettre fin à l’épidémie de sida d’ici 2030, ce qui constitue l’une des cibles des Objectifs de développement durable que les pays ont adoptés et en faveur desquels ils se sont engagés au niveau régional et partout dans le monde.

« La Région de la Méditerranée orientale a enregistré des progrès en matière de surveillance, de prévention, de traitement et de soins du VIH, » a souligné le Dr Jaouad Mahjour, Directeur régional de l'OMS pour la Méditerranée orientale par intérim. « Entre 2012 et 2016, le nombre de personnes vivant avec le VIH qui ont reçu un traitement antirétroviral a augmenté régulièrement et plus que doublé. Malgré ces progrès, l’épidémie prend toujours de l’ampleur dans la Région. Notre Région est la moins bien dotée au monde en termes de couverture par les services de prévention, de diagnostic, de traitement et de soins du VIH, » a-t-il précisé.

Dans la Région, quatre-vingt-cinq pour cent (85 %) des personnes vivant avec le VIH qui ont besoin d’un traitement antirétroviral salvateur n’en bénéficient pas. Cette situation est due, en partie, au fait que près de 70 % des personnes vivant avec le VIH dans notre Région n’ont pas connaissance de leur infection et, par conséquent, ne demandent pas à bénéficier d’un traitement antirétroviral alors que celui-ci est nécessaire pour leur permettre de continuer à vivre. Le dépistage du VIH dans les pays de la Région est toutefois principalement disponible dans les établissements de santé publics et les organisations non gouvernementales. Fait encourageant, des programmes de dépistage à base communautaire sont opérationnels dans un nombre croissant de pays. Le Pakistan, l’Égypte, la République islamique d’Iran, le Maroc et le Soudan se sont efforcés d’augmenter les services de dépistage en organisant ce type de services au niveau communautaire pour les populations clés et dans des lieux où le risque de contracter le VIH est important. Au Maroc, du fait de la diversité des approches, 63 % des personnes vivant avec le VIH connaissent leur statut sérologique. Au Soudan, les établissements de soins de santé ont été principalement ciblés pour les tests de dépistage afin d’accroître leur efficacité.

À l’occasion de la Journée mondiale du sida, l’OMS appelle les individus à faire le test de dépistage du VIH. 

Les messages clés de l’OMS

Faites le test du dépistage du VIH, c’est dans votre intérêt. Lorsque vous connaissez votre statut VIH, vous pouvez prendre des décisions éclairées en matière de prévention et de traitement.

Le VIH peut être traité. Un résultat positif au test de dépistage du VIH n’est plus synonyme d’arrêt de mort. Les personnes vivant avec le VIH peuvent vivre longtemps en bonne santé si elles reçoivent un traitement approprié.

Pour faire un test de dépistage du VIH, vous pouvez avoir recours à un large éventail de services. Le test peut vous être proposé par votre prestataire de soins de santé ou vous pouvez demander vous-même à faire le test dans les établissements de santé, dans les unités mobiles de dépistage ou dans les organisations communautaires proposant des services de prévention et de diagnostic du VIH. Depuis peu, des tests de dépistage du VIH à faire soi-même sont disponibles pour les personnes qui souhaitent faire le test en toute confidentialité, au moment qui leur convient. Si vous utilisez un autotest pour le dépistage du VIH et si le résultat est négatif, vous êtes très probablement séronégatif(ve). Si le résultat est positif, ne paniquez pas : rendez-vous dans l’établissement de soins le plus proche et demandez à faire un test de dépistage du VIH pour confirmer votre résultat.

Nous espérons que notre campagne de cette année et le plaidoyer en faveur du dépistage du VIH encourageront un plus grand nombre de personnes à faire le test. Faites le test de dépistage du VIH et demandez un traitement.