Centre des médias | Actualités | Deuxième Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques, 14-20 novembre 2016

Deuxième Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques, 14-20 novembre 2016

Envoyer Imprimer PDF

Handle_anitbiotics_with_careLa sensibilisation du public est essentielle pour réduire le phénomène de la résistance aux antibiotiques 

10 novembre 2016 – La deuxième Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques se déroulera du 14 au 20 novembre 2016, avec pour slogan de la campagne de cette année : « Antibiotiques : à manipuler avec précaution »

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) lance actuellement un message d’alerte : l’humanité s’engage sur la voie de l’ère post-antibiotique, dans laquelle les infections courantes et les traumatismes mineurs redeviendraient mortels, les antibiotiques démontrant de moins en moins d’efficacité dans l’élimination des infections bactériennes. Ce problème sanitaire est connu sous le nom de résistance aux antibiotiques.

La résistance aux antimicrobiens s’est développée du fait d’un usage excessif, insuffisant ou inapproprié des antibiotiques au sein des populations humaines ou animales. Ces bactéries, après avoir évolué, peuvent infecter l’homme et l’animal, et les infections qu’elles engendrent sont plus difficiles à traiter que celles causées par les bactéries non-résistantes.

La résistance aux antibiotiques atteint désormais des niveaux dangereusement élevés dans toutes les régions du monde, notamment dans la Région de la Méditerranée orientale. De nouveaux mécanismes de résistance apparaissent et se propagent dans le monde entier, compromettant notre capacité à traiter les maladies infectieuses courantes.

Pour un nombre croissant d’infections, comme la pneumonie, la tuberculose, la septicémie et la gonorrhée, le traitement devient plus difficile, et les interventions telles que les transplantations d’organes, la chimiothérapie et les interventions chirurgicales, comme les césariennes, deviendront plus dangereuses du fait de l’absence d’antibiotiques.

« La résistance aux antibiotiques entraîne une prolongation des hospitalisations, une augmentation des dépenses médicales et une hausse de la mortalité. Elle compromet les acquis de la médecine moderne. Nous devons maintenant agir à tous les niveaux et pour cela il est nécessaire de mettre en place une responsabilité partagée des décideurs, des agents de santé, de l’industrie de la santé, du secteur agricole et du grand public de travailler ensemble pour limiter le phénomène de la résistance aux antimicrobiens. », a déclaré le Dr Ala Alwan, Directeur régional de l’OMS pour la Méditerranée orientale.

Le problème de l’émergence et de la propagation des résistances est d’autant plus grave dans les pays où les antibiotiques sont délivrés sans ordonnance pour l’homme ou l’animal. De même, dans les pays dépourvus de guides thérapeutiques normalisés, les antibiotiques sont prescrits de manière excessive par les agents de santé et les vétérinaires et surconsommés par le grand public. Un mauvais usage des antibiotiques dans l’industrie de l’élevage, utilisés comme facteurs de croissance, contribue grandement à la complexité de la situation. Rationaliser l’usage des antimicrobiens en santé humaine et dans le secteur agricole est crucial afin de limiter l’émergence et la propagation de bactéries résistantes.

La campagne de sensibilisation mondiale incite les individus, les gouvernements, le secteur agricole et l’industrie de l’élevage ainsi que les agents de santé à prendre des mesures rapides afin de contenir et de prévenir la résistance aux antibiotiques.

Cette année, le Bureau régional de l’OMS pour la Méditerranée orientale s’attache à la sensibilisation du grand public et appelle les individus à ne prendre que les antibiotiques qu’un professionnel de santé dûment formé leur a prescrits, ainsi qu’à prévenir les risques d’infections en se lavant régulièrement les mains, en suivant les règles d’hygiène pour la préparation de la nourriture, en évitant les contacts proches avec des malades, et en se tenant à jour des vaccinations.

Pour plus d'informations : 

Dr Ali Mafi
Responsable, Résistance aux antimicrobiens
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
portable : +201099756851

Mona Yassin
Chargée de communication
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
portable : +201006019284

Cmpagne pour la deuxième semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 2016

Eat healthy in Ramadan