Centre des médias | Actualités | Sauver les vies de mères et d'enfants dans la Région, 29 et 30 janvier 2013

Sauver les vies de mères et d'enfants dans la Région, 29 et 30 janvier 2013

Envoyer Imprimer PDF

L'image représente le logo de la campagne Sauver les vies de mères et d'enfantsLes OMD 4 et 5 visent à réduire la mortalité des enfants et à améliorer la santé des mères respectivement27 janvier 2013 - La prise en compte de la santé des mères et des enfants est au coeur des objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) et de l'indice de développement et santé. Elle fait l'objet et l'attention de plusieurs résolutions des Nations Unies et de l'OMS adoptées par tous les États Membres.

Afin de réduire la mortalité des mères et des enfants, l'OMS, l'UNICEF et le Fonds des Nations Unies pour la population ont organisé conjointement une réunion de haut niveau intitulée  « Sauver les vies des enfants et des mères: accélerer les progrès vers la réalisation des OMD 4 et 5 dans la Région ». La réunion se tiendra à Dubaï (Émirats arabes unis) sous les auspices de Son Altesse Sheikh Mohammed Bin Rashid Al Maktoum, Vice-Président et Premier Ministre des Émirats arabes unis et Gouverneur de Dubaï.

Cette réunion de haut niveau prendra la forme d'un forum mondial se caractérisant par des partenariats uniques pour lutter contre l'augmentation des taux de mortalité des mères et des enfants dans la Région de la Méditerranée orientale.

Documents d'information

La Région de la Méditerranée orientale est une région jeune où plus de 40 % de sa population de la population se compose d'enfants de moins de 18 ans (244 millions d'enfants). Les enfants de moins de 5 ans représentent 12 % de la population (73 millions d'enfants) et les femmes en âge de procréer 29 %. Les jeunes enfants et les femmes constituent des groupes très vulnérables pour lesquels les OMD 4 et 5, respectivement, et des indicateurs au titre d'autres OMD, ont été établis spécifiquement pour prendre en compte la santé de ces groupes ; ils sont essentiels pour le développement national.

On estime que 923 000 enfants de moins de 5 ans et près de 39 000 femmes en âge de procréer meurent toujours chaque année dans la Région des suites de maladies de l’enfance courantes et de complications liées à la grossesse. Les niveaux de mortalité sont particulièrement élevés dans les zones pauvres, rurales et mal desservi es, parmi les enfants malnutris et chez les adolescentes enceintes.

Dans le cadre des préparatifs de la réunion de haut niveau, un séminaire-atelier de deux jours a été organisé les 17 et 18 décembre 2012. Le but de ce séminaire-atelier était de mettre au point les plans nationaux pour identifier les principales interventions nationales.  Le séminaire-atelier visait en outre à partager les informations et les expériences concernant les politiques et les plans nationaux sur la santé maternelle et infantile dans dix pays prioritaires de la Région.  Une mission d’un envoyé spécial a été menée dans ces pays pour stimuler l'action et favoriser ainsi l'engagement des pays de manière active. Ces dix pays rassemblent plus de 95 % de tous les décès d’enfants de moins de 5 ans et de mères dans la Région, et sont donc considérés comme des pays prioritaires pour les OMD 4 et 5. Il s’agit de : l’Afghanistan, Djibouti, l’Égypte, l’Iraq, le Maroc, le Pakistan, la Somalie, le Soudan, le Soudan du Sud et le Yémen.

Si certains pays ont fait des progrès remarquables dans la collecte et l’utilisation des données pour la prise de décision, il y a un besoin important dans d’autres pays, notamment ceux dans lesquels les systèmes de santé sont faibles, pour améliorer leurs capacités à réunir des informations sur les résultats qui peuvent démontrer l’impact des investissements.  Des efforts accélérés sont donc nécessaires pour mettre en œuvre des interventions efficaces afin d'atteindre les cibles des OMD et d’avoir des systèmes en place pour recueillir des informations en vue de surveiller les résultats.

S’il est nécessaire d’en faire davantage, les pays se sont officiellement engagés, par l’intermédiaire de leurs gouvernements, à s’attaquer sérieusement à ces questions vitales, avec des cibles évidentes à atteindre d'ici 2015.

 

Eat healthy in Ramadan