Centre des médias | Actualités | L'OMS et les partenaires en santé élaborent un plan régional visant à améliorer les mesures de préparation face à Ebola

L'OMS et les partenaires en santé élaborent un plan régional visant à améliorer les mesures de préparation face à Ebola

Envoyer Imprimer PDF

Le Caire (Égypte), 18 janvier 2015 – La troisième réunion des parties prenantes régionales visant à examiner la mise en œuvre du Règlement sanitaire international (2005) ou RSI s'est conclue au Caire (Égypte), le 13 janvier dernier. Plus de 130 participants provenant de 17 pays de la Région ont collectivement passé en revue les progrès actuellement accomplis par les pays en ce qui concerne la réalisation des principales capacités requises au titre du RSI. La réunion a également tenu compte des conclusions récentes de l’évaluation des mesures de préparation et de disponibilité opérationnelle face à Ebola des pays pour prévenir et détecter une importation du virus Ebola. Cette évaluation a été menée par l’OMS dans les pays. 

Le Bureau régional de l’OMS pour la Méditerranée orientale ainsi que les autorités sanitaires nationales ont récemment mené à bien, entre novembre et décembre 2014, une évaluation rapide des mesures de préparation et de disponibilité opérationnelle face à Ebola du secteur de santé dans 18 pays sur la totalité des 22 pays de la Région. Les évaluations ont été menées dans les six domaines suivants : leadership et coordination ; capacités en matière de détection et d'isolement des cas suspects aux points d'entrée tels que les aéroports et les ports maritimes ; surveillance des maladies; lutte contre les infections et prévention ; laboratoires et communication sur les risques. Les conclusions ont été présentées lors de la réunion et les pays ont proposé des mesures concrètes pour remédier aux lacunes identifiées dans chacun des domaines fonctionnels. 

« L'évaluation a clairement démontré que des efforts considérables sont nécessaires afin d'améliorer le niveau de préparation dans les six domaines. Nous sommes fermement engagés à fournir notre soutien aux pays de la Région afin que chacun d’entre eux soit préparé et opérationnel en vue de détecter, de prévenir et de combattre Ebola ainsi que toutes autres maladies émergentes » a indiqué le Dr Ala Alwan, Directeur régional de l'OMS pour la Méditerranée orientale. 

Un plan opérationnel à court terme s'attaquant aux six principaux domaines a été élaboré et les activités clés pour les 90 prochains jours ont été identifiées lors de la réunion. Ces activités sont les suivantes : élaborer et actualiser les plans de riposte face au virus Ebola des pays ; conduire un exercice de simulation afin de tester l'efficacité de la coordination nationale, un système de surveillance des maladies adapté aux événements ; approvisionner et stocker d'urgence des équipements de protection individuelle spécifiques contre le virus Ebola ; mettre en place et former une équipe d'intervention rapide pour Ebola ; améliorer le prélèvement, le transport et l'expédition rapide sans risque des échantillons à des fins de test et de diagnostic ; mettre au point un plan d'urgence pour les points d'entrée désignés et le tester ; élaborer un programme de formation sur la communication sur les risques et la mobilisation sociale ; et dispenser une formation aux parties prenantes, aux journalistes, aux agents de santé communautaires ainsi qu'aux volontaires. 

Le plan a également mis en évidence le caractère d'urgence que revêt l'action de sensibilisation et la garantie d'un engagement politique de haut niveau de la part des pays pour la mise en œuvre des principales capacités du RSI conformément aux lacunes identifiées ; le renforcement des capacités des points focaux nationaux du RSI ; et la promotion de la collaboration transfrontière afin de pouvoir partager les meilleures pratiques en matière de gestion des menaces de santé aiguës et émergentes et de riposte à celles-ci. 

« Nous avons identifié les grandes lacunes en ce qui concerne la surveillance et la riposte à la menace que constitue le virus Ebola ainsi que les principales capacités requises au titre du RSI. Nous devons désormais aller de l'avant et combler rapidement ces lacunes dans les trois prochains mois. Prévenir toute menace à notre sécurité sanitaire est une responsabilité partagée » a déclaré le Dr Alwan. Lors de la session de clôture, le Directeur régional de l'OMS a souligné que la mise en œuvre du RSI ne devrait pas être considérée comme une question de santé uniquement. En effet, une approche multisectorielle complète est hautement nécessaire pour renforcer les liens et l’exploitation des synergies entre les points d’entrée et les systèmes nationaux au sein des pays, ainsi qu’entre les pays, afin d'être préparé à toute importation possible d'un cas d'Ebola dans la Région.

Liens connexes

Ressources sur la maladie à virus Ebola

Eat healthy in Ramadan