Centre des médias | Actualités | En Syrie, L’UNICEF et l’OMS condamnent l’interruption de la campagne de vaccination contre la poliomyélite à Raqqa

En Syrie, L’UNICEF et l’OMS condamnent l’interruption de la campagne de vaccination contre la poliomyélite à Raqqa

Envoyer Imprimer PDF

L’image nous montre un enfant syrien se faisant administrer le vaccin contre la poliomyélite la semaine dernièreLes enfants syriens ont le droit d’être vaccinés contre la poliomyélite

Damas, 13 janvier 2014 – les représentants en Syrie du Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) et de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) ont fermement condamné l’interruption de la campagne de vaccination contre la poliomyélite dans le gouvernorat syrien de Raqqa en raison des combats intenses entres les différentes parties au conflit.

L’OMS et l’UNICEF apportent une assistance afin de veiller à ce que tous les enfants syriens soient vaccinés, quels qu’ils soient et indépendamment de leur lieu de résidence.

La poliomyélite constitue un risque grave pour les enfants en Syrie et dans la Région, elle provoque en effet un handicap permanent et tous les enfants ont le droit d’être protégés contre cette maladie.

Les combats ont non seulement interrompu le programme de vaccination contre la poliomyélite, mais également augmenté la souffrance du peuple syrien, en particulier les femmes et les enfants.

Nous appelons toutes les parties à cesser immédiatement les combats et à permettre la reprise et l’achèvement de la campagne salvatrice de vaccination contre la poliomyélite ainsi que des autres interventions humanitaires permettant de sauver des vies.

Eat healthy in Ramadan