Centre des médias | Actualités | Poursuite des efforts visant à fournir une prise en charge des traumatismes pour les personnes dans le besoin à Mossoul (Iraq)

Poursuite des efforts visant à fournir une prise en charge des traumatismes pour les personnes dans le besoin à Mossoul (Iraq)

Envoyer Imprimer PDF

Le Caire, 25 janvier 2017 – Avec l’intensification du conflit à Mossoul et l’augmentation du nombre de civils pris sous la croisée des feux, l’OMS et ses partenaires ont accru leurs services de prise en charge des traumatismes pour garantir que les patients qui ont besoin de soins médicaux pour leurs blessures aient une plus grande chance de survie. Toutefois, des fonds supplémentaires sont nécessaires pour fournir la palette complète des services de santé aux 2,7 millions de personnes touchées ;

Les taux de blessures par traumatismes demeurent élevés près des zones de lignes de front, de nombreux cas de traumatismes nécessitant une évacuation de Mossoul vers Erbil au nord de l’Iraq. Du 17 octobre 2016 au 18 janvier 2017, 1610 civils blessés ont été envoyés vers les deux principaux hôpitaux d’Erbil pour recevoir des soins traumatiques. De nombreux hôpitaux de Mossoul ont subi de larges dommages et ne sont plus en mesure de fournir des services de santé au grand public et aux civils blessés. Sans ces services, les patients connaissent de sérieuses complications, et décèdent dans certains cas. 

La chance de survie d’un patient s’accroît grandement si l’intéressé(e) reçoit des soins dans l’heure qui suit la survenue du traumatisme – l’heure qui est qualifiée « d’or ». Pour combler cette lacune, l’OMS et ses partenaires ont mis en place un hôpital de campagne de 50 lits, doté de deux salles d’opération, à Bartella, dans la partie orientale de Mossoul, pour prendre en charge les patients gravement blessés par balle, mine ou tir de mortier, et autres blessures. 

Le personnel de l’hôpital se compose de professionnels de la santé issus de différentes spécialités, dont des chirurgiens, des personnels paramédicaux et des infirmières spécialisées en traumatologie. Trois hôpitaux de campagne supplémentaires, d’une capacité de 40-50 lits, seront mis en place prochainement pour soutenir l’accès aux soins traumatiques dans la partie ouest et sud de Mossoul. Chaque hôpital passera sous la gestion du ministère de la Santé après six mois afin de renforcer les capacités nationales en matière de services de prise en charge des traumatismes. 

Ces hôpitaux viendront combler un vide critique, les patients blessés étant actuellement transportés vers des hôpitaux de recours à Erbil, dans le nord de l’Iraq, ce qui représente une à deux heures de route. Pour garantir que ces patients aient une plus grande chance de survie pendant leur trajet, 4 points de stabilisation pour les traumatismes sont actuellement opérationnels, des points supplémentaires étant prévus le long des routes d’évacuation. 36 ambulances bénéficiant de l’appui de l’OMS et 30 cliniques médicales mobiles se trouvent dans la banlieue de Mossoul pour fournir des soins de santé aux populations vulnérables dans le cadre de la riposte sanitaire. En outre, l’OMS fournit des kits de soins traumatiques et chirurgicaux aux autorités sanitaires nationaux et aux partenaires qui travaillent dans les établissements de santé et les camps. 30 kits supplémentaires pour 3000 bénéficiaires seront livrés au cours des semaines à venir.   

« L’OMS reste engagée à maintenir son appui à la riposte permanente fournie par le ministère de la Santé et d’autres partenaires en santé. Toutefois, des fonds supplémentaires sont nécessaires pour fournir la palette complète des services de santé aux 2,7 millions de personnes touchées par l’opération de Mossoul,» a déclaré le Dr Ala Alwan, Directeur régional de l’OMS pour la Méditerranée orientale.   

Afin de soutenir pleinement les besoins sanitaires résultant de l’opération de Mossoul, l’OMS a besoin d’un montant total de US$ 65 millions, dont US$ 14 millions (21 %) ont été reçus.

Liens connexes

Ouverture de services de soins traumatologiques à Bartella, 23 janvier 2017

Les interventions de l’OMS en matière de gestion des blessés permettent de sauver des centaines de vies en Iraq, 5 janvier 2017

Pour de plus amples informations, veuillez contacter :

Rana Sidani
Fonctionnaire principal chargé de la communication
Portable : +20 1099756506 
email: Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Ajyal Sultany
Chargée de communication
OMS, Iraq
+974 7510101469
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.  

Pauline Ajello
Chargée de communication
Portable : +964 751 010 1460
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. ;

 

 

Eat healthy in Ramadan