Paludisme - lutte et élimination | Événements et réunions | Séminaire-atelier régional sur le renforcement des systèmes de gestion de la qualité utilisés pour le diagnostic parasitologique du paludisme, Mascate (Oman), 17-21 septembre 201

Séminaire-atelier régional sur le renforcement des systèmes de gestion de la qualité utilisés pour le diagnostic parasitologique du paludisme, Mascate (Oman), 17-21 septembre 201

Imprimer PDF

Du 17 au 21 septembre 2011, s’est tenu, à Mascate (Oman), un séminaire-atelier régional sur le renforcement des systèmes de gestion de la qualité utilisés pour le diagnostic parasitologique du paludisme. Ce diagnostic est important pour la prise en charge et la surveillance des cas palustres. L’absence de diagnostic parasitologique ou la qualité médiocre de ce dernier représente un défi majeur pour la surveillance du paludisme dans les pays de la Région de la Méditerranée orientale à forte charge de morbidité. Le séminaire-atelier avait les objectifs suivants :

  • Faire le point de la situation concernant l’accès au diagnostic parasitologique du paludisme  et élaborer des stratégies afin d’atteindre une couverture universelle pour la confirmation des cas
  • Examiner l’expérience acquise par les pays en matière d’assurance-qualité pour la microscopie et les tests de diagnostic rapides (TDR)
  • Informer les pays des nouveautés concernant le manuel de l’OMS pour l’assurance-qualité, les principes directeurs régissant les achats et la gestion de l’approvisionnement, et les TDR
  • Procéder à l’échange d’expériences faites à ce jour quant au programme d’accréditation en microscopie et à la mise au point d’un système régional d’évaluation externe des compétences en matière de paludismme
  • Examiner l’expérience acquise en ce qui concerne la banque de lames régionale pour le paludisme et discuter de sa mise en place.

Tous les pays participants de la Région de la Méditerranée orientale ont reconnu la nécessité de généraliser plus rapidement l’accès au test de diagnostic du paludisme, car il représente une facette essentielle des efforts nationaux visant à assurer la qualité des soins, à réduire la pression sur les antipaludiques, à améliorer l’efficience et à consolider le système de surveillance du paludisme.

La microscopie et les tests de diagnostic rapides (TDR) jouent, tous deux, un rôle majeur car ils contribuent à garantir la confirmation de tous les cas suspects de paludisme : chaque test possède des caractéristiques qui le rendent utile, notamment dans les situations cliniques. Dans tous les contextes, la microscopie et les TDR exigent un système de gestion de la qualité efficace afin de garantir la précision et la fiabilité des tests de diagnostic du paludisme.

Ressources d'information

MosquitoGlobal Malaria Mapper (Outil cartographique pour le paludisme dans le monde)

Statistiques

Dans la Région OMS de la Méditerranée orientale :

291 millions de personnes ont été exposées à un risque de paludisme en 2015, dont 111 millions à un risque élevé

L’incidence des cas estimés de paludisme a baissé de 11 % entre 2010  et 2015

Le taux estimé de mortalité due au paludisme a baissé de 6 % entre 2010 et 2015