Ebola


EbolaLa maladie à virus Ebola est une maladie humaine grave, souvent mortelle. Le taux de létalité est d’environ 50 %. Le virus se transmet à l'homme à partir des animaux sauvages et se propage ensuite dans les populations par transmission interhumaine.

La maladie à virus Ebola est apparue pour la première fois en 1976, lors de deux flambées simultanées, une au Soudan, et l’autre en République démocratique du Congo. Cette dernière a eu lieu dans un village près de la rivière Ebola, qui a donné son nom à la maladie.

La famille de virus Filoviridae compte trois genres :Cuevavirus, Marburgvirus, et Ebolavirus. Cinq espèces ont été identifiées : Zaïre, Bundibugyo, Soudan, Reston et Forêt de Taï. Les trois premières ont été associées à d’importantes flambées en Afrique. Le virus à l’origine de la flambée actuelle appartient à l’espèce Zaïre.

À ce jour, aucun cas de maladie à virus Ebola n'a été enregistré dans la Région de la Méditerranée orientale. Entre octobre 2014 et février 2015, 20 des 22 pays de la Région ont procédé à une évaluation rapide de leurs mesures de préparation et de disponibilité opérationnelle pour la maladie à virus Ebola. Des procédures ont été mises en route pour remédier aux lacunes identifiées dans le cadre d'un plan d'action en 90 jours (mars–mai 2015), qui a garanti la mise en oeuvre de nombreuses mesures de santé publique dans les domaines du leadership et de la coordination, des capacités aux points d'entrée, de la surveillance et du traçage des contacts, de la détection et du diagnostic de laboratoire, de la prévention et de la lutte contre l'infection et de la communication sur les risques.

Programme de surveillance, de prévision et d'intervention