Maroc

La grippe saisonnière actuelle au Maroc : aucune raison de s’inquiéter

Communiqué de presse conjoint

Ministère de la Santé – Organisation mondiale de la Santé

En réponse aux informations rapportées dans les journaux et les médias sociaux concernant les décès dus à la grippe saisonnière, le bureau de pays de l'OMS au Maroc et le ministère de la Santé assurent que la situation actuelle ne doit en aucun cas inquiéter la population. L’OMS et le ministère de la Santé surveillent la situation de très près et recommandent les mesures de prévention habituelles. 

Le système de surveillance de la grippe au Maroc fonctionne pleinement et génère toutes les données nécessaires aux actions de prévention et de riposte. Jusqu'à présent, aucune recrudescence anormale des cas de grippe saisonnière n'a été observée au Maroc.

Les virus circulants sont régulièrement testés au niveau du Centre national de référence de la grippe et aucun nouveau type n’a été décelé. Le principal virus circulant pour cette saison, au Maroc et à l’échelle mondiale, est le virus grippal A(H1N1), un virus humain qui est en circulation depuis 2010 lors de chaque saison grippale.

» Lire l'article complet

Célébration de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques, 12-18 novembre 2018

Des participants à la Semaine mondiale pour le bon usage des antibiotiques se réunissent.Des participants à la Semaine mondiale pour le bon usage des antibiotiques 

Le ministère de la Santé et le bureau de l’OMS à Rabat ont célébré, du 12 au 18 novembre 2018, la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques sous le thème « Antibiotiques : à manipuler avec précaution ».

Dans le cadre cette célébration, des spots de sensibilisation ont été diffusés pendant toute la semaine à la radio. Une conférence nationale sur le sujet a également été organisée le 16 novembre à l’École nationale de santé publique (ENSP) de Rabat, en partenariat avec le ministère de la Santé. Le Secrétaire Général du ministère de la Santé, le Directeur de la Direction de l’Épidémiologie et de la Lutte contre les Maladies (DELM) et le représentant de l’Office national de la sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) étaient présents.

Intervenant à l’ouverture de la conférence, le Dr Maryam Bigdeli, Représentante de l’OMS au Maroc, a déclaré : « Depuis la découverte des propriétés bactéricides de la pénicilline par Alexandre Flemming en 1928, nous avons fait des progrès considérables pour développer de nouvelles molécules et proposer de nouveaux traitements. Pendant 80 ans, nous avons eu entre les mains une aubaine thérapeutique, un instrument puissant pour sauver des vies et ce temps nous a suffi pour épuiser cette ressource.» Elle a également souligné que la résistance aux antibiotiques représentait aujourd’hui l’une des plus graves menaces pesant sur la santé mondiale, la sécurité alimentaire et le développement humain, et en a profité pour lancer un appel à un usage responsable des antibiotiques chez l’homme et l’animal, au moyen de l’adoption de bonnes pratiques par le public, les décideurs politiques et les professionnels de la santé et du secteur de l’agriculture.

Le discours du Secrétaire Général du ministère de la Santé a porté principalement sur le fléau que constituent les infections résistantes en milieu hospitalier, tant pour le patient et sa famille que pour les soignants dans l’incapacité de proposer des alternatives thérapeutiques. Le Secrétaire Général a ainsi souligné la nécessité de la prévention de la résistance aux antibiotiques, qui passe notamment par la formation continue du personnel de santé et l’institutionnalisation des comités d’hygiène et des comités anti-infectieux en milieu hospitalier. Le représentant de l’ONSSA a quant à lui passé en revue les avancées dans le domaine du bon usage des antibiotiques chez l’animal au Maroc et a affirmé l’engagement total du secteur de l’agriculture dans cette lutte.

Les secteurs de la santé humaine, animale et environnementale sont interconnectés et la lutte contre la résistance aux antibiotiques, qui nécessite une approche multisectorielle, se révèle particulièrement efficace puisqu’elle permet de renforcer et de coordonner la réponse des différents acteurs face aux risques existants et potentiels liés à l’usage et à la consommation abusive des antibiotiques. Le Maroc a élaboré un plan d’action national pour la lutte contre la résistance aux antibiotiques, dans le cadre duquel tous les secteurs concernés seront impliqués, et des actions sont prévues en vue de sa mise en œuvre dans les mois à venir :

  1. Renforcement de l’axe de gouvernance afin de rendre effectifs les partenariats clés pour la mise en œuvre du plan ;
  2. Mise au point et finalisation du système de surveillance de la résistance aux antimicrobiens ;
  3. Inscription de la résistance aux antimicrobiens au système de surveillance régional et mondial par le biais de l’adoption du projet à trois volets sur la surveillance de l’E.coli producteur de bêta-lactamase à spectre étendu.

Davantage d'informations sur la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 2018

------------------------------------------

Spots audios de la campagne :

» Lire l'article complet
Previous
Suivant
  • La grippe saisonnière actuelle au Maroc : aucune raison de s’inquiéter
  • Célébration de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques, 12-18 novembre 2018
    Célébration de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques, 12-18 novembre 2018

Événements

Célébration de la journée mondiale de lutte contre le sida 2018

Le 1er décembre 2018 marque la célébration de la Journée mondiale du sida qui a pour thème cette année « Connais ton statut ». Il s’agit du trentième anniversaire de...

» Lire l'article complet
Présentation des résultats de l’enquête nationale d’évaluation de la qualité des soins et des services au niveau des maternités hospitalières et des services de néonatalogie au Maroc

Afin de contribuer à l’amélioration de la qualité des services et des soins maternels et néonatals, une enquête nationale d’évaluation de la qualité des soins et des services au niveau...

» Lire l'article complet

Coup de projecteur

L’association IFMSA Maroc bénéficie d’une subvention à l’occasion de la Journée internationale de la Couverture sanitaire universelle (CSU)

Célébrée le 12 décembre de chaque année, la Journée internationale de la Couverture sanitaire universelle (CSU) vise à mieux faire comprendre aux divers partenaires la nécessité de disposer de systèmes...

» Lire l'article complet
Au Maroc, les députés de la Chambre des Représentants votent une augmentation de 50 % de la taxe sur les boissons sucrées

Il est aujourd’hui établi que le sucre ajouté favorise l’obésité, le diabète et les maladies cardiovasculaires. L’OMS recommande de réduire la consommation de sucres libres tout au long de la...

» Lire l'article complet

Principales statistiques sanitaires

Population totale (2015)  34.378.000
Total des dépenses de santé (en % du PIB) (2014)  5,9
Mortalité maternelle (pour 100 000 naissances vivantes)  121
Unités et centres de soins de santé primaires (pour 10 000 habitants)  0,9
Espérance de vie H/F (en années) (2015)  73/75

Sources : Observatoire de la santé mondiale

Profil sanitaire du Maroc (en anglais)